Selon les yeux de Dieu
par Michel Texier

Luc 2:15: Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: Allons jusqu’à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.

Les parallèles entre Moïse et Jésus sont nombreux, et l’un des rapprochements que nous pouvons faire est l’attitude de leurs parents au moment de leur naissance respective. Le père et la mère de Moïse (selon Hébreux 11:23), virent que l’enfant était beau et le cachèrent (lire aussi Exode 2:2). Cette détermination à s’opposer à l’ordre de Pharaon indique le discernement spirituel qu’ils avaient à voir leur fils selon le regard de l’Eternel: Moïse ... était beau aux yeux de Dieu (Actes 7:20). De même, Joseph et Marie gardèrent dans leur cœur toutes les promesses et les ordres qu’ils reçurent du Ciel et agirent en conséquence: foi dans le miracle de la conception du Messie, respect du rituel de la circoncision, fuite en Egypte afin de garder l’enfant de la folie d’Hérode, etc. Dans les deux cas, nous voyons que ce n’était pas seulement l’amour parental qui était la source de ces initiatives, mais aussi la volonté de ces croyants de regarder leur enfant selon les yeux de l’Eternel. Pour nous, aujourd’hui, il est important d’avoir la même attitude. Apprenons à accepter par la foi les circonstances de notre existence: C’est (Dieu) qui change les temps et les circonstances... (Daniel 2:21). Apprenons à considérer les autres selon l’enseignement tiré des Ecritures: Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres (1 Jean 4:11). Sans oublier non plus de se regarder soi-même selon le regard et l’amour de notre Seigneur: Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien (Psaumes 139:14); et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant: Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout- puissant! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations! (Apocalypse 15:3). Les parents de Moïse virent leur enfant avec le cœur de Dieu et un peuple entier a ensuite été libéré. Joseph et Marie prirent soin de leur enfant, mais ils prirent soin aussi de Celui qui allait s’offrir plus tard en sacrifice pour le salut de l’humanité. Comme eux, contemplons le Sauveur afin de placer notre existence sous le plan de notre Divin Maître. En regardant à Jésus, contemplons la prière, contemplons l’évangélisation, contemplons notre appel dans le corps de Christ, voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître (Luc 2:15). Ainsi, nous contemplerons le salut transmis à notre entourage, grâce à notre regard transformé par l’amour de Dieu.

Matthieu 2:11: Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.