Samuel ! Samuel !
par Michel Texier

1 Samuel 3:7-10: Samuel ne connaissait pas encore l’Eternel, et la parole de l’Eternel ne lui avait pas encore été révélée. L’Eternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Et Samuel se leva, alla vers Eli, et dit: Me voici, car tu m’as appelé. Eli comprit que c’était l’Eternel qui appelait l’enfant, et il dit à Samuel: Va, couche-toi; et si l’on t’appelle, tu diras: Parle, Eternel, car ton serviteur écoute. Et Samuel alla se coucher à sa place. L’Eternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois: Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit: Parle, car ton serviteur écoute.

Cette scène très connue des Ecritures est, à plus d'un titre, une grande source d'enseignement pour le croyant.

Il nous est dit tout d'abord, au verset sept, que le jeune Samuel ne connaissait pas encore l’Eternel, et que la parole de l’Eternel ne lui avait pas encore été révélée. Plus tôt, au verset un, nous pouvons lire: La parole de l’Eternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient pas fréquentes. Il est intéressant de noter le lien qui existe entre la connaissance de la personne de Dieu et la Parole qu'Il prononce. Beaucoup de gens aujourd'hui pensent Le connaître mais placent dans Sa bouche des mots qui ne sont que le reflet de leur âme pécheresse. D’autres se persuadent jour après jour qu’ils ont accès au divin alors que leur rébellion contre la Vérité est manifeste dans leur décision. Combien de chrétiens prétendent entendre Dieu leur parler alors que leurs décisions ressemblent à s'y méprendre à la vie d'un Eli ? Si cet homme vivait effectivement dans la maison de Dieu, son comportement était en réalité bien éloigné des principes bibliques qu’il était censé enseigner. Ce qui est dit en 1 Samuel 3:3 en est un parfait exemple: la lampe de Dieu n’était pas encore éteinte. Ce détail, qui peut paraître anodin, illustre de façon claire sa désobéissance quotidienne aux Ecritures: Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Eternel (Lévitique 24:4).

Pour sa part, le jeune Samuel va se comporter d’une manière bien différente: Parle, car ton serviteur écoute. Nous savons que le Seigneur est omniscient et qu'Il connaît toutes choses (1Jean 3:20). Aussi, Il sait si notre âme soupire après Sa volonté. Cela ne veut pas dire que seul un coeur parfait aura la possibilité d'entendre d'en-haut. Si Jésus-Christ est venu sauver ce qui est perdu (Luc 19:10), c'est que nous avons tous besoin de la miséricorde de notre Père à tous. Il s'agit plutôt de reconnaître notre ignorance et de ne pas nous placer dans une situation où la suffisance nous rend aveugles. En un mot, il s'agit de ne pas éteindre l'Esprit comme Eli éteignait la lampe. Il nous faut plutôt associer nos décisions à la parole prophétique: N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties (1 Thessaloniciens 5:19-20). Un pasteur a dit un jour: "Beaucoup de gens tentent de me persuader qu'ils écoutent la voix du Saint-Esprit, mais ils font bien peu de cas de ce que le Saint-Esprit a déjà communiqué aux prédicateurs". J'ajouterai ceci: beaucoup de gens disent écouter la voix de Dieu tout en mettant de côté les enseignements clairement écrits dans Sa Parole.

Si l'Eternel nous a donnés la possibilité de parler en Son nom, cherchons en Samuel un exemple à suivre, et imitons surtout notre Seigneur tel qu’Il est présenté en Esaïe 50:4: Le Seigneur, l’Eternel, m’a donné une langue exercée, pour que je sache soutenir par la parole celui qui est abattu; il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j’écoute comme écoutent des disciples. Non seulement nous avons la possibilité de connaître le Véritable, mais une vision nous est offerte de présenter à nos contemporains des choses qui étourdiront les oreilles de quiconque l’entendra (1 Samuel 3:11). Si la révélation que Samuel a reçue annonçait un jugement contre la lignée d’un prêtre désobéissant (1 Samuel:13), il nous est demandé en revanche, en tant que serviteurs qui écoutons, d'annoncer la Bonne Nouvelle du jugement qui a eu lieu à la croix du Calvaire. Par nos paroles et par nos actes, nous soutiendrons ainsi ceux qui sont abattus.

Aujourd'hui, dans notre corps qui est le temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 6:19), n'éteignons pas la lumière de la Parole, et discernons notre prénom prononcé et répété par le Rédempteur de notre âme: Samuel, Samuel ! Ce nom qui signifie: "entendu de Dieu" ou "exaucé de Dieu" raisonnera alors comme une invitation à entendre à notre tour et à exaucer dans notre vie ce que le Seigneur désire.