Rien à offrir
par Michel Texier

Deutéronome 16:18-19: Tu établiras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l’Eternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus; et ils jugeront le peuple avec justice. Tu ne porteras atteinte à aucun droit, tu n’auras point égard à l’apparence des personnes, et tu ne recevras point de présent, car les présents aveuglent les yeux des sages et corrompent les paroles des justes.

Lorsque Dieu a donné la loi à Son peuple, Il a pris soin d’exiger de ceux qui devaient exercer la justice de ne pas gracier les pêcheurs en échange de certains présents: Tu ne recevras point de présent; car les présents aveuglent ceux qui ont les yeux ouverts et corrompent les paroles des justes (Exode 23:7). Les juges en Israël devaient donc rendre leurs verdicts avec une entière probité et refuser de se laisser corrompre. Une observance correcte de ces préceptes permettait ainsi de protéger les innocents, d’obtenir si possible réparation pour les fautes commises et de retirer le mal du pays.

Parce que nous sommes pécheurs (1Jean 1:8), et qu’il peut arriver que notre cœur nous condamne (1Jean 3:20-21), il existe un piège, pour nous croyants, qui consiste à essayer de corrompre Celui qui juge de tout. De façon pratique, cela consiste à Lui présenter des sacrifices de bonnes actions dans le but d’influencer Celui qui est trois fois saint à ne pas exercer une justice trop sévère. C’est d’ailleurs ce principe qui prévaut dans de nombreuses religions à travers le monde. Il est vrai que le Seigneur justifie l’impie (Romains 4:5). Mais Il ne le fait pas en échange de cadeaux synonymes de corruption et encore moins au détriment de Sa sainteté. Si l’Eternel peut aujourd’hui justifier le pécheur, c’est parce que la justice a déjà été rendue (Jean 19:30). C’est l’Eternel Lui-même qui a fait le présent à l’humanité en la personne de Son Fils (Jean 3:16). C’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui a donné sa vie en rançon pour plusieurs (1 Timothée 2:6). Aussi, plutôt que de présenter des sacrifices de bonnes actions devant le trône, apportons à Dieu des sacrifices d’actions de grâces et offrons de tout notre cœur nos bonnes actions à notre prochain.

Esaïe 52:3: Car ainsi parle l’Eternel: C’est gratuitement que vous avez été vendus, et ce n’est pas à prix d’argent que vous serez rachetés.