Ne pas se lasser de pardonner
par Michel Texier

Galates 6:9: Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.

L'attitude qui consiste à pardonner à ceux qui nous ont fait du mal est, à juste titre, souvent perçue par notre entourage comme un trait important du caractère chrétien. Parce que le pardon est enseigné dans toutes les Ecritures, en particulier par Jésus dans le Nouveau Testament, nos proches, chrétiens ou non, s'attendent à ce que nous en soyons l'expression vivante et fidèle. Si la miséricorde et la grâce peuvent éventuellement être une option passagère dans notre conscience, car nous connaissons la volonté de Dieu expriméedans la Bible dans ce domaine, il en est tout
autrement quand il s'agit d'exprimer dans la durée le pardon envers les autres. En effet, les émotions que sont le ressentiment, la haine et le sentiment d'injustice croupissent au fond de notre âme et attendent le moment propice pour faire valoir leurs droits. Il nous faut reconnaître que si nous acceptons de pardonner de façon ponctuelle, il en est tout autrement quand il s'agit de persévérer dans cette décision. La tâche devient même impossible à nos yeux quand le "coupable" fait partie de notre entourage immédiat ou lorsqu'il hante la mémoire de notre passé.
Aussi il est important, à la lumière de ce verset écrit par Paul aux frères de Galatie, de ne pas se lasser de faire le bien. La clef est de persévérer, persuadés que la cause est juste car un seul est mort pour les péchés de tous (2 Corinthiens 5:14 et 19). Il nous faut accepter ensuite le rythme des saisons divines et croire que la moisson ne peut parvenir à maturité qu'au temps convenable. Pendant ce temps ordonné par le Seigneur, il nous faut enfin ne pas nous relâcher et accepter de pardonner chaque jour le coupable. Et un jour, une récolte faite de réconciliations remplira les greniers de notre âme.