Deux, voire trois fois répété
par Michel Texier

Il est extrêmement rare de rencontrer dans la Bible un mot ou un nom répété trois fois de suite. Cette tournure de phrase, utilisée pour exprimer l’intensité de la pensée, est utilisée avec une grande économie dans les Ecritures.

Elle est employée notamment pour montrer l’importance de la sainteté de Dieu, et cela par deux fois. Tout d’abord en Esaïe 6:3, lorsque le prophète contemple le Seigneur dans le temple à Jérusalem: Ils criaient l’un à l’autre, et disaient: Saint, saint, saint est l’Eternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire !

Cette même expression est utilisée ensuite par les quatre êtres vivants, alors qu’ils proclament leur doxologie au Ciel, autour du trône, peu avant les temps qui marquent le retour du Seigneur: Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au-dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient ! (Apocalypse 4:8).

Aussi est-il remarquable de lire dans le verset qui suit, verset écrit en forme d’avertissement à l’adresse de l’humanité toute entière : Terre, terre, terre, écoute la parole de l’Éternel ! (Jérémie 22:29). La volonté de Dieu de toujours vouloir parler aux hommes et aux femmes créés à Son image est accentuée ici au point de devenir un fardeau: Terre, terre, terre…

Oui, l’Eternel nous supplie de L’écouter. Oui, Il veut nous diriger selon la vérité: Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir (Jean 16:13). Il le désire si ardemment qu’Il n’a pas hésité à envoyer Son Fils, la Parole incarnée: Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père (Jean 1:14).

Il arrive que le doute nous assaille. Une autre fois, c’est la solitude qui nous pèse. Un autre jour encore, c’est la culpabilité qui hante nos pensées. Soyons assurés néanmoins que nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste (1 Jean 2:1). Plus encore, sachant que la langue des sages apporte la guérison (Proverbes 12:18), nous avons un Dieu infiniment bon qui désire nous communiquer les merveilles de Sa grâce: Cieux ! Prêtez l’oreille, et je parlerai; Terre ! Ecoute les paroles de ma bouche (Deutéronome 32:1).