Une agneau devant l'Eternel
par Michel Texier

Exode 12:5: Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.
Lévitique 1:3: Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Eternel, pour obtenir sa faveur.
Jean 1:29: … Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.

Alors que nous sommes censés vivre ici-bas dans l'attente de ce jour glorieux où nous serons dans la présence du Seigneur (1 Jean 3:2), il peut nous sembler parfois difficile de nous approcher avec confiance du trône de la grâce (Hébreux 4:16). La culpabilité, la lassitude ou notre faiblesse sans cesse manifestée peuvent parfois nous pousser à penser qu'il est impossible que le Seigneur puisse daigner porter un regard favorable sur notre vie. Nous faisons tous nos efforts pour Lui plaire et pourtant la joie semble s'éloigner chaque jour un peu plus. Nous accomplissons nos devoirs en essayant d'appliquer certains principes qui nous ont été enseignés, et c'est un manque de vision pour notre vie qui prévaut !

En vérité, il n'existe pas de solution à ce genre de problème. Ce que je veux dire par là, c'est que le piège qui consiste à regarder toujours à soi-même pour essayer de changer un sentiment, une émotion ou une atmosphère ne peut qu'aboutir à l'échec. La solution, car il y en a une, se trouve en réalité en Dieu.

A l’époque où la loi et les sacrifices devaient être observés, les prêtres se tenaient près de l'autel des holocaustes pour attendre l'arrivée des pécheurs. Lorsque ces derniers s'approchaient avec l'animal requis pour le sacrifice, ces mêmes sacrificateurs vérifiaient que la bête était sans tache et sans défaut, selon les prescriptions données par Dieu à Moïse.

Le point qui nous intéresse maintenant est celui-ci: il n'était pas demandé à ces hommes, qui exerçaient le sacerdoce dans le tabernacle ou dans le temple, de regarder si le pécheur était présentable ou bien habillé. Il n'était pas non plus question de vérifier si son physique était agréable à regarder ou s'il était en bonne santé. Plus encore, personne ne lui demandait de lister ses bonnes actions de la journée afin de justifier sa présence devant la maison de l'Eternel. La seule chose qui importait était de savoir si l'animal était sans tache et sans défaut. Tous les regards se portaient donc uniquement sur la victime qui allait être immolée.

Aujourd'hui encore, le regard du Père est tourné dans la même direction: Il contemple Son Fils. Il regarde à Celui en qui Il a mis toute Son affection (Matthieu 3:17), à Celui qui a vécu une existence parfaite sur la terre pour ensuite verser gratuitement Son sang pour notre rédemption (Ephésiens 1:7). Si nous avons communion aujourd'hui avec l'Eternel, c'est parce qu’ensemble, le Père comme les croyants, nous regardons à la même Personne. En faisant ainsi, par la foi, nous recevons une vision de ce que nous allons devenir, nous qui sommes morts et cachés avec Christ en Dieu (Colossiens 3:3). Plus encore, nous recevons dès aujourd’hui ce que nous avons obtenu pour l’Eternité : la faveur de l’Eternel (Lévitique 1:3).