Comment connaître la volonté de Dieu
par Brian Lange

La sagesse est un art de vivre qui pourrait être défini par le fait de savoir où l’on va et comment s’y rendre. Nos prises de décisions révèlent soit de la sagesse soit de la folie. Les mathématiques, la raison et l’ingéniosité ne suffisent pas à appréhender les complexités de la vie pratique. Nous avons besoin d’une sagesse qui transcende les mesures humaines avec tout ce qu’elles ont de limites. Nous avons besoin de connaître la volonté de Dieu, qu’Il nous dise où nous allons et comment y arriver.

La prise de décision: là où l’éternité rencontre chacune de nos vies
Comme le prophète Jérémie l’a dit: Je le sais, ô Eternel ! La voie de l’homme n’est pas en son pouvoir ; ce n’est pas à l’homme, quand il marche, à diriger ses pas (Jérémie 10:23). Jacques, dans le premier chapitre de son épître, nous donne la clé du discernement: Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée (Jacques 1:5). Ce dont nous avons besoin, c’est de sagesse, d’un art de vivre qui consiste à connaître la volonté de Dieu et à la faire. Jésus l’a dit ainsi à la femme qui pensait qu’avoir de bons enfants était la bénédiction suprême dans la vie: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! (Luc 11:28). La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse, et l’application de la parole de Dieu en est la fin.

Equipés pour connaître la volonté de Dieu
L’apôtre Paul, ayant terminé la partie doctrinale de l’épître aux Romains, en vient aux problèmes pratiques. Il commence en décrivant comment être équipé pour discerner la volonté de Dieu. En effet, sans être capable de discerner la volonté de Dieu, il est impossible de marcher avec sagesse. Romains 12:1-3 détaille l’équipement spirituel nécessaire pour vivre une vie de sagesse:
Une oreille qui écoute: le Dieu de miséricorde nous appelle à mourir à nous-mêmes et à vivre pour Lui.
Un raisonnement juste: une façon de penser qui tient compte de ce que Dieu est et de ce qu’Il a fait pour nous en arrivant à la conclusion qu’Il est le seul à être digne de nos vies.
Une attitude attentive: nous nous tenons devant Dieu en étant prêts à décider et à agir en réponse à Ses commandements.
Une pensée renouvelée: la pensée de Dieu devient nôtre de telle manière que nous sommes transformés de l’intérieur au lieu de nous conformer aux attitudes, aux valeurs et aux motivations de ce monde.
La capacité de discerner la volonté de Dieu: la Parole de Dieu et Son Saint-Esprit nous donnent la capacité d’éprouver et de reconnaître ce qui est profitable, acceptable, et conforme à la volonté parfaite de Dieu.

L’importance d’être bien équipés
Des milliards de personnes souffrent des conséquences de leurs mauvaises décisions, simplement parce qu’ils ne sont pas suffisamment équipés pour en prendre de bonnes, parce qu’ils ne se trouvent pas dans un environnement où ils peuvent trouver les ressources nécessaires pour répondre à la question: « Où vais-je ? Et comment vais-je y arriver ? »
Dieu a prévu un lieu où Il a placé des hommes doués et les a appelés à équiper les croyants avec toutes les ressources divines. L’église locale est l’endroit où la sagesse demeure, la colonne de la vérité. La prédication a été choisie par Dieu pour faire briller la lumière de la Parole de Dieu dans l’obscurité de ce monde et pour guider le croyant dans la volonté de Dieu. Paul a dit à Timothée que la maison de Dieu est l’église du Dieu vivant, la colonne et le soutien de la vérité (1 Timothée 3:15). La sagesse a bâti une maison, et c’est l’Eglise dont Jésus est la tête.

Comment connaître la volonté de Dieu
La plupart des croyants vous diront qu’ils feraient la volonté de Dieu s’ils la connaissaient. La prise de décision est l’élément le plus important de la vie. La volonté de Dieu et celle de l’homme sont censées s’unir pour que des décisions pieuses soient prises. En dehors du cas où un ange vous apparaîtrait pour vous dire quelle est la volonté de Dieu, voici un canevas pratique et spirituel pour vous aider dans vos prises de décisions. Si vous tenez compte de ces considérations en prenant vos décisions, à la fin de votre recherche, vous aurez une bonne idée de ce qu’est la volonté de Dieu.

Le canevas de prise de décision du croyant
La Bible: sondez les Ecritures et regardez si elles contiennent des informations spécifiques concernant la décision que vous avez à prendre, sachant que le but consiste à trouver la pensée de Dieu pour votre situation.
La paix du Saint-Esprit dans votre cœur: marcher avec Dieu signifie que vous avez la paix avec le Saint-Esprit qui est en vous pour vous conduire et vous enseigner. Si vous n’avez pas la paix dans votre cœur, cela peut signifier que vous êtes en train d’attrister, voire d’éteindre le Saint-Esprit (Ephésiens 4:30 ; 1 Thessaloniciens 5:19). Le fait de faire la volonté de Dieu peut parfois s’accompagner de difficultés avec certaines personnes ou dans certaines situations, mais produit toujours une profonde paix intérieure.
Votre pasteur: chaque croyant devrait avoir un pasteur qui enseigne la Parole de Dieu et qui rend le témoignage d’une vie chrétienne authentique et spirituelle. Il ne peut s’agir simplement d’un prédicateur entendu à la radio ou sur Internet. Vous avez besoin d’un pasteur en chair et en os. Enquerrez-vous de son avis, et demandez-lui de prier pour vous.
Des conseillers: la sagesse provient d’une multitude de conseillers. Chaque croyant devrait prendre conseil auprès de deux personnes de confiance au moins avant de prendre les grandes décisions de sa vie. Ces conseillers doivent être des croyants mûrs, qui ne soient pas sentimentaux ni irréfléchis. Il existe également des situations qui nécessitent l’avis d’un expert (par exemple dans le domaine juridique, ou financier, ou médical…). Le salut est dans le grand nombre de conseillers (Proverbes 11:14).
Le Corps de Christ: l’opinion générale de votre assemblée locale et de votre groupe d’amis chrétiens peut aussi vous donner des indications sur la décision que vous êtes sur le point de prendre. Si, dans leur ensemble, ils sont pour ou contre, vous ferez bien de ne pas ignorer leurs conseils !
Les circonstances: des circonstances adverses, ou au contraire favorables, ne devraient jamais avoir le dernier mot sur notre prise de décision, mais elles peuvent être utilisées par Dieu pour nous aider à décider si quelque chose est selon Sa volonté ou non. Par exemple, avons-nous les finances nécessaires ? Les portes sont-elles ouvertes ou fermées ? Notre candidature a-t-elle été acceptée ou refusée ? Rappelons-nous toutefois que de nombreux obstacles viennent souvent entraver la volonté de Dieu. S’il nous faut donc être prudents et ne pas nous laisser guider par les circonstances, il est sage en général de prendre en considération les circonstances quand elles sont évidentes.

Chaque croyant sera jugé en fonction de ce qu’il aura fait avec ce qui lui avait été donné sur la terre. Avec l’équipement que donne la Parole de Dieu par Son Esprit, un chrétien peut connaître la volonté de Dieu bonne, agréable et parfaite (Romains 12:2). Quand la volonté d’une personne choisit de dire oui à l’option de faire la volonté de Dieu, l’éternité est manifestée dans le temps et cette personne expérimente le plus grand des privilèges. Oh, que nous puissions avoir le cœur du psalmiste qui s’écriait: Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon coeur (Psaumes 40:8).