La souffrance
(suite et fin)

Certaines souffrances sont la conséquence de nos mauvaises décisions

Galates 6: 7: Ne vous faites pas d’illusion: Dieu ne se laisse pas traiter avec mépris. On récolte ce que l’on a semé

 

Certaines souffrances sont une correction de Dieu, qui veut par ce moyen nous ramener vers Lui:

Hébreux 12: 5, 6, 10 et 11: Mon fils, ne prends pas à la légère la correction du Seigneur et ne te décourage pas lorsqu’il te reprend. Car le Seigneur corrige celui qu’il aime: il châtie tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. ... Nos parents nous corrigeaient pour un temps limité, selon leurs idées, mais Dieu, c’est pour notre bien qu’il nous corrige, afin de nous faire participer à sa sainteté. Certes, sur le moment, une correction ne semble pas être un sujet de joie mais plutôt une cause de tristesse. Mais par la suite, elle a pour fruit, chez ceux qui ont ainsi été formés, une vie juste, vécue dans la paix.

 

D’autres souffrances peuvent être la conséquence d’un combat céleste, comme le montre l’exemple de Job:

Job 2: 3 à 6: Alors l’Eternel reprit: As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre: c’est un homme intègre et droit, un homme qui révère Dieu et qui évite de mal faire. Il persévère toujours dans son intégrité. C’est pour rien que tu m’as incité à l’accabler. Mais Satan répondit: Peau pour peau, tout ce qui est à lui, l’homme y renoncera en échange de sa vie. Mais porte donc la main sur son corps et l’on verra s’il ne te maudit pas en face ! L’Eternel dit à Satan: Il est en ton pouvoir, mais épargne sa vie.

 

Il peut arriver, également, que nous souffrions pour le bien d’autrui, comme l’apôtre Paul:

Colossiens 1: 24: Maintenant, je me réjouis des souffrances que j’endure pour vous. Car, en ma personne, je complète, pour le bien de son corps - qui est l’Eglise - ce qui manque aux détresses que connaît le Christ.

 

La Bible nous dit aussi que nous vivons dans un monde où existe le mal, et où nous n’avons pas forcément l’explication de toute souffrance:

Romains 5: 12: Par un seul homme, le péché est entré dans le monde et par le péché, la mort, et ainsi la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché...
Romains 8: 22: Nous le savons bien, en effet: jusqu’à présent la création tout entière est unie dans un profond gémissement et dans les douleurs d’un enfantement.

 

En revanche, la Bible nous promet que Dieu peut être à côté de nous dans la souffrance:

Psaumes 34: 19: Car l’Eternel est proche de ceux qui ont le coeur brisé, il sauve ceux qui ont un esprit abattu.
Psaumes 9: 10 et 11: Oui, l’Eternel est un refuge pour les pauvres, les opprimés, un lieu fort en temps de détresse. C’est pourquoi ceux qui te connaissent ont placé leur confiance en toi. Car toi, jamais, tu ne délaisses, ô Eternel, celui qui se tourne vers toi.
Lamentations de Jérémie 3: 19 à 26: Oh ! souviens-toi de ma misère, de ma souffrance, du poison, de l’absinthe dont je suis abreuvé ! Sans cesse, je m’en souviens, et j’en suis abattu. Mais voici la pensée que je me rappelle à moi-même, la raison pour laquelle j’aurai de l’espérance: car les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande ! J’ai dit: l’Eternel est mon bien, c’est pourquoi je compte sur lui. L’Eternel est plein de bonté pour ceux qui ont confiance en lui, pour ceux qui se tournent vers lui. Il est bon d’attendre en silence de l’Eternel la délivrance.
Matthieu 5: 4: Heureux ceux qui pleurent, car Dieu les consolera.

 

Citations bibliques extraites de la Bible du Semeur.
Texte copyright © 2000, Société Biblique Internationale.
Avec permission.
page précédente