Le mariage

L’institution du mariage a été voulue par Dieu:

Genèse 2: 18 à 24: L’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis. L’Eternel Dieu, qui avait façonné du sol tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, les fit venir vers l’homme pour voir comment il les nommerait, afin que tout être vivant porte le nom que l’homme lui donnerait. L’homme donna donc un nom à tous les animaux domestiques, à tous les oiseaux du ciel et aux animaux sauvages. Mais il ne trouva pas d’aide qui soit son vis-à-vis. Alors l’Eternel Dieu plongea l’homme dans un profond sommeil. Pendant que celui-ci dormait, il prit une de ses côtes et referma la chair à la place. Puis l’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena à l’homme. Alors l’homme s’écria: Voici bien cette fois celle qui est os de mes os, chair de ma chair. Elle sera appelée femme car elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi un homme se séparera de son père et de sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux ne feront plus qu’un.

 

Dans le mariage, chaque conjoint est un cadeau pour l’autre, auquel il fait du bien:

Proverbes 18: 22: Qui trouve une épouse trouve le bonheur: c’est une faveur que l’Eternel lui a accordée.
Proverbes 31: 10 à 12, traduction L. Segond: Qui peut trouver une femme vertueuse ? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le coeur de son mari a confiance en elle, et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, tous les jours de sa vie.

 

Même si l’un des conjoints n’a pas une bonne attitude, l’autre peut, par son comportement, être un témoignage à son égard:

I Pierre 3:1, 2 et 7: Vous de même, femmes, soyez soumise chacune à son mari, pour que si certains d’entre eux ne croient pas à la Parole de Dieu, ils soient gagnés à la foi sans parole, par votre conduite, en observant votre attitude respectueuse et pure. Vous de même, maris, vivez chacun avec votre femme en faisant preuve de discernement: elles ont une nature plus délicate. Traitez-les avec respect: elles doivent recevoir avec vous la vie que Dieu accorde dans sa grâce. Agissez ainsi afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières.

 

Les relations sexuelles sont réservées au mariage, dans le cadre duquel elles sont une bénédiction que les conjoints ne doivent pas se refuser l’un à l’autre:

I Corinthiens 7: 3 à 5: Que le mari accorde à sa femme ce qu’il lui doit et que la femme agisse de même envers son mari. Car le corps de la femme ne lui appartient plus, il est à son mari. De même, le corps du mari ne lui appartient plus, il est à sa femme. Ne vous refusez donc pas l’un à l’autre. Vous pouvez, certes, en plein accord l’un avec l’autre, renoncer pour un temps à vos relations conjugales afin de vous consacrer davantage à la prière, mais après cela, repenez vos rapports comme auparavant. Il ne faut pas donner à Satan l’occasion de vous tenter par votre incapacité à dominer vos instincts.
Hébreux 13: 4: Que chacun respecte le mariage et que les époux restent fidèles l’un à l’autre, car Dieu jugera les débauchés et les adultères.
I Corinthiens 6: 18: Fuyez les unions illégitimes. Tous les autres péchés qu’un homme peut commettre n’impliquent pas intégralement son corps, mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps.

page suivante